TEG des crédits immobiliers FAUX. Faut il contester son crédit immobilier ?

26 novembre 2015
etude-gratuite

Les experts et les associations de consommateurs ont en effet constaté que la plupart (70%) des crédits immobiliers ne respectait pas la réglementation du code de la consommation.

Plus de 8 millions de contrats de prêts seraient concernés en France. Dans la grande majorité des cas, le calcul du TEG est faux. Très souvent la banque a « oublié » (involontairement ou volontairement) d’inclure certaines charges, notamment l’achat de parts sociales imposé pour l’obtention du prêt, des frais de caution, d’assurance incendie imposée, sans parler des erreurs de calcul mathématiques etc…

Cette « erreur » est une bonne nouvelle pour vous ! Car lorsque la faute est avérée par un rapport d’expertise, la banque peut être condamnée à remplacer le Taux de crédit prévu initialement par le Taux d’intérêt légal en vigueur. Or, pour 2014 ce taux d’intérêt légal est à 0,04 % c’est-à-dire au plus bas niveau de son histoire !

Vous comprenez donc que l’enjeu financier est énorme pour vous et votre famille, surtout que la banque devra aussi vous rembourser une bonne partie des intérêts déjà versés et renégocier les mensualités restantes avec un taux d’intérêt quasi nul…en 2014 !

Demande d'informations
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l'utilisation des cookies.En savoir plusOK